top of page
Rechercher

Une marque éco responsable, pourquoi et comment ?

Le constat

Je suis née et j’ai grandis dans une famille écologiquement engagée. J’ai appris à trier en même temps que compter et lire, je mangeais les légumes du jardin, ceux qui ont du goût, sont cultivés avec amour et patience et j'aidais mes parents à entretenir notre compost pour que ce qui venait de la terre puisse y retourner, naturellement.

Entre mon enfance et aujourd’hui 3 millards d’habitants en plus sont arrivés sur notre planète. 3 milliards c’est le nombre d’habitants qu’il y avait sur terre en 1960. En 2030 les scientifiques prévoient 8,5 milliards de personnes sur une planète qui pour le coup n’a pas pu augmenter ses ressources, bien au contraire.

En 2006, Pierre Rabhi (une personnalité que je vous encourage à découvrir si ce n’est pas encore fait) a fondé avec 5 autres personnes le Mouvement pour la Terre et l’Humanisme, renommé ensuite Mouvement Colibris. La mission de l’association : « Inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective » Tout comme le colibris je suis convaincue que le changement de la société passe par le changement de chacun et chacune d’entre nous et qu’il est temps d’agir. C’est pour ça que j’ai souhaité developper une entreprise en accord avec mes engagement et valeurs.



Des matières premières engagées

Entre cuir et papier, mon coeur balance. Pour le cuir en détail je vous invite à découvrir cet article ici : . Dans les grandes lignes, le cuir que j'utilise proviens uniquement de chutes ou de morceaux de cuirs "déclassés" c'est a dire qu'ils ne sont pas considéré comme assez satisfaisant par des grandes marques de maroquinerie. Je rachète donc ces chutes afin de leur donner une deuxième chance pour une seconde vie ! cela me permet de réaliser des créations unique car chaque chute de cuir aura ses marquages et ses spécificités visuelles, tout en conservant les même qualités d'utilisation d'une peau classique.


Concernant le papier, pour créer cette matière nous le savons il faut abattre des arbres et ça c’est pas super pour la planète. Mais ce qu’on sait moins c’est qu’en France le papier est la ressource la mieux recyclée : 70% du « nouveau » papier français provient de coupe d’éclaircie c'est a dire une coupe nécessaires pour un bon développement des arbres voisins). Les 30% restants ? Ils viennent des chutes de scieries. Enfin concernant l’Amazonie il faut savoir que 80% de la déforestation du « poumon vert » de la planète est malheureusement du à… l’élevage bovin. Donc rassurez-vous, ce ne sont pas vos faire-parts en papier qui vont avoir un effet dévastateur sur la planète. Néanmoins je m'assure d'utiliser ces ressources de la meilleure manière possible en travaillant avec des imprimeurs qui respectent des labels très strictes ou en imprimant localement en région Bordelaise, où je suis localisée. Depuis 20 ans l’appellation PEFC certifie une gestion durable des forêts et un véritable équilibre forestier sur plusieurs points :

- sociétale, pour ceux qui vivent dans les forets, y travaillent ou s’y promènent - environnementale, la forêt comme réserve de biodiversité et régulateur du climat - économique, avec un certain nombre d’emplois liés à la filière forêt/bois/papier dans une gestion responsable et écologique de cette ressource précieuse.

Autre certification, le label IMPRIM'VERT engage les imprimeurs à collecter et trier leurs déchets, sécuriser ou proscrire l’utilisation de produits toxiques, sensibiliser leurs clients et réduire leur consommation énergétique.





Jusque dans les détails !


Faire de la création éco-responsable c'est aussi faire des choix graphique au quotidien, comme réfléchir à la composition de votre faire part afin de gâcher le moins de papier, mais aussi utiliser moins d'applats dans les couleurs imprimées et privilégier à la place du papier coloré pour une teinte équivalente. Promouvoir les matériaux et la création made in France et pouvoir s'assurer d'un traçabilité des ressources utilisées. Utiliser des papiers ensemencés pour réduire le packaging et le rendre utile après son utilisation. Remplacer les pelliculages par du vernissage et recycler les chutes de papier de l'atelier ... C'est aussi une volonté de constante amélioration. Personne ou presque ne peut se targuer d'avoir une micro-entreprise en émission carbone neutre, mais si chacun y met du sien nous pouvons tous aider la planète, un peu comme un colibri. En achetant mes créations, vous soutenez également un artisanat, un savoir faire manuel et mes rêves. Dans le but d'améliorer mon empreinte je souhaite dans les mois à venir passer l'hébergement de mon site chez un hébergeur plus "propre", j'essaie également de réduire au maximum le format de mes images afin de réduire la consommation de data numérique. Rien n'est parfait, mais chaque pas compte, et si vous m'avez lu jusqu'ici c'est que vous aussi vous êtes sensibilisé à l'éco responsabilité alors bravo à vous pour cette démarche !


FAIRE POUSSER LE PAPIER ENSEMENCÉ

Tous mes produits réalisés à base de papier ensemencé sont fournis avec leur mode d'emplois, néanmoins la méthode est facile à retenir : 1. Humidifiez votre papier plusieurs heures, voir toute une nuit dans une coupelle 2. Déposez votre papier dans un pot de terre et recouvrez le tout d'une fine couche 3. Humidifiez régulièrement vos graines plusieurs jours de suite 4. Observez, le tour est joué, c'est en train de pousser ! *fonctionne encore mieux si vous avez une mini-serre histoire de réchauffer dans un milieu humide vos graines. N'hésitez pas à partager les photos de vos plantes ! #entrevousemois

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page